Expériences et analyses

Sortie du film Kobanê sur Youtube

Sortie du film Kobanê sur Youtube

Le film Kobanê, réalisé par la commune du film du Rojava, est désormais disponible en accès libre sur Youtube avec des sous-titres en français. Loin des inepties cinématographiques dépolitisées et aseptisées comme « Soeurs d’armes », c’est un film de guerre tourné par celles et ceux qui l’ont vécu. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez organiser des soirées de projection.

Des tresses vertes pour le Rojava

Des tresses vertes pour le Rojava

Fin décembre 2022, une délégation venue du Rojava a rencontré des responsables de plusieurs municipalités en France. Parmi cette délégation, se trouvait un représentant du collectif Kêziyen kesk, qui a pour ambition de reverdir un Rojava rendu aride par l’épuisement des terres au profit des monocultures orchestré par le régime Assad, puis, plus récemment, par la guerre de l’eau menée par la Turquie.

Reportage réalisé au printemps de 2021 à Qamishlo, initialement paru sur Kedistan.

Le tekmil : un outil de réflexion collective.

Il n’est pas de révolution possible sans remettre en question la personnalité des individus, construite par des systèmes oppressifs : capitalistes, patriarcaux, racistes, validistes… Au sein du mouvement kurde, le tekmil est un outil qui permet, à travers la pratique de la critique/autocritique, de s’engager dans une démarche permettant de mettre en accord personnalité et idées.
Ce texte a été rédigé par des volontaires engagé.es au Rojava dans le groupe Tekoşîna Anarşîst (Lutte anarchiste). Il propose un point de vue particulier sur le tekmil, qui permet d’en découvrir les principes, mais n’a pas vocation à être généralisé. Le mouvement kurde, qui a théorisé et pratiqué le tekmil, insiste sur la nécessité d’une formation pratique à celui-ci. Le tekmil ne peut être un simple outil sans connexion à une éthique militante, et à un système de valeurs bien définies.

L’histoire des escadrons de la mort turcs – troisième partie

L’histoire des escadrons de la mort turcs – troisième partie

Cet article est la troisième partie d’une série de trois sur les escadrons de la mort turcs, parus initialement sur RojInfo en mars 2022.
Alors qu’au printemps 2022 le procès jugeant la tentative d’assassinat des dirigeants kurdes du KNK Remzi Kartal et Zübeyir Aydar se poursuivait en Belgique, tous les regards étaient à nouveau tournés vers les « escadrons de la mort » turcs en Europe. Alors que de nouveau, trois militant.es kurdes ont été assassiné.es à Paris, le 23 décembre 2012, l’article revient sur l’histoire des pratiques d’assassinats ciblés de la Turquie, et retrace leur continuité avec les pratiques génocidaires de la jeune république turque.

L’histoire des escadrons de la mort turcs – deuxième partie

L’histoire des escadrons de la mort turcs – deuxième partie

Cet article est la deuxième partie d’une série de trois sur les escadrons de la mort turcs, parus initialement sur RojInfo en mars 2022.
Alors qu’au printemps 2022 le procès jugeant la tentative d’assassinat des dirigeants kurdes du KNK Remzi Kartal et Zübeyir Aydar se poursuivait en Belgique, tous les regards étaient à nouveau tournés vers les « escadrons de la mort » turcs en Europe. Alors que de nouveau, trois militant.es kurdes ont été assassiné.es à Paris, le 23 décembre 2012, l’article revient sur l’histoire des pratiques d’assassinats ciblés de la Turquie, et retrace leur continuité avec les pratiques génocidaires de la jeune république turque.

L’histoire des escadrons de la mort turcs – Première partie

Nous republions ici un texte paru sur RojInfo en mars 2022. Alors que le procès concernant la tentative d’assassinat des dirigeants kurdes Remzi Kartal et Zübeyir Aydar se poursuvait en Belgique, tous les regards étaient à nouveau tournés vers les « escadrons de la mort » turcs en Europe. Alors que de nouveau, trois militant.es kurdes ont été assassiné.es à Paris, le 23 décembre 2012, l’article revient sur l’histoire des pratiques d’assassinats ciblés de la Turquie.

En première ligne contre la guerre et la pandémie. Interview.

En première ligne contre la guerre et la pandémie. Interview.

« Commencer là où début l’oppression est la clé principale des changements sociaux et de la reconstruction des valeurs d’un monde, d’une vie et d’une société holistiques », explique Jiyan, une internationaliste allemande au Rojava. En mai 2020, elle est mobilisée en première ligne en tant que travailleuse de la santé, et parle de l’impact du coronavirus au Rojava, du concept de santé dans la révolution, du pouvoir de transformation du mouvement des femmes et des difficultés à construire une alternative à la crise du capitalisme en Europe.

Contre le patriarcat, construire la lutte internationaliste des femmes

Contre le patriarcat, construire la lutte internationaliste des femmes

La libération des femmes est au cœur d’une lutte pour la libération de toute l’humanité des formes d’oppression et de domination les plus perfides et les plus insidieuses. Nous publions ici la traduction d’un texte de l’universitaire kurde Dilar Dirik, paru initialement dans le numéro 8 de Roarmag. Dans ce texte, la chercheuse se penche sur ce que devrait être un internationalisme qui soutienne les luttes de libération des femmes, et les dangers qui guettent un tel mouvement.

Entre l’Iran et l’Irak : les kolbars ne plient pas

Entre l’Iran et l’Irak : les kolbars ne plient pas

Décembre 2019. Tandis que le pouvoir théocratique iranien continue de réprimer, des plus violemment, la mobilisation initiée le mois dernier contre la vie chère et le régime tout entier, un adolescent vient d’être retrouvé mort, enseveli sous la neige. Farhad, 14 ans, kolbar. Kolbar ? C’est le nom donné à celles et ceux qui franchissent illégalement les frontières régionales afin de transporter des marchandises pour survivre. L’essentiel d’entre les kolbars vivent au Rojhelat, le Kurdistan iranien. Si la plupart sont des hommes, on compte quelques femmes, sans autres sources de revenus. Une activité dangereuse et tout sauf marginale : s’y livre jusqu’à une centaine de milliers de personnes.

L’OTAN contre le Kurdistan

L’OTAN contre le Kurdistan

Pour le mouvement de libération du Kurdistan, c’est une troisième guerre mondiale qui fait rage aujourd’hui, et dans laquelle le Kurdistan est un des terrains de bataille. Afin de développer une analyse globale, il est nécessaire de s’intéresser aux affrontements entre États impérialistes, au discours lié à la guerre en Ukraine ainsi qu’aux récents développements au sein de l’OTAN.

Lettre d’une camarade de lutte à Şehîd Ceren Güneş

Lettre d’une camarade de lutte à Şehîd Ceren Güneş

La médecin Ceren Güneş a combattu en tant qu’internationaliste au Rojava. Le 3 novembre 2019, elle est tombée martyre dans la résistance contre l’invasion turque sur la ligne de front Serêkaniyê / Til Temir. Une autre internationaliste qui la connaissait, en tant qu’amie et camarade lui a écrit cette lettre quelques semaines plus tard. Nous publions ici la traduction d’un article paru sur le site de la Commune internationaliste et traduit en français par Serhildan.

De la modernité capitaliste à la modernité démocratique.

De la modernité capitaliste à la modernité démocratique.

Il est courant d’entendre des groupes et des collectifs internationalistes parler de  » confédéralisme démocratique  » comme étant le paradigme idéologique du Mouvement de Libération Kurde. Bien que ce concept ait été utile pour comprendre l’évolution idéologique du mouvement, il reste quelque peu incomplet, et il serait peut-être plus approprié de parler de Modernité Démocratique. Pourquoi ? C’est ce à quoi tente de répondre cet article de Rok Brossa paru sur le site de la Commune internationaliste et que nous traduisons ici.